Nos émissions obligataires

Covéa a émis des cat bonds pour se protéger contre les tempêtes et autres évènements climatiques, notamment en France métropolitaine.

Aux titres de ces émissions, réalisées en 2018 et 2019, le Groupe a été nominé aux Trading Risks Awards, dans les catégories « Re(insurer)/Sponsor of the year » et « Non Life transaction of the year ».

Une 1ère émission en 2018

En 2018, Covéa a souscrit une protection en réassurance d’un montant de 90 millions d’euros auprès d’Hexagon Reinsurance DAC, dite « Hexagon Re », de droit irlandais, destinée à couvrir les sociétés d’assurance dommage françaises du Groupe contre le risque de tempête frappant notamment la France métropolitaine à partir du 1er janvier 2018.

Pour cela, Hexagon Re a émis, dans le cadre de l’article 144A du US Securities Act, deux classes d’obligations catastrophes à échéance de janvier 2022, d’un montant de 45 millions d’euros chacune, permettant de couvrir des niveaux de risque différents.

La couverture, entièrement collatéralisée, est sous forme « aggregate », ce qui signifie qu’elle est déclenchée lorsque le coût cumulé pour Covéa des tempêtes survenues au cours d’une année civile donnée dépasse des seuils déterminés.

Lire le communiqué de presse de Willis Towers Watson

Lire le communiqué de presse de Covéa

Consuter la notice d'information

Une 2ème émission en 2019

En 2019, Covéa a souscrit une nouvelle protection en réassurance d’un montant de 120 millions d’euros auprès d’Hexagon II Reinsurance DAC, dite « Hexagon II Re », société de droit irlandais.

Pour cela, Hexagon II Re a émis, dans le cadre de l’article 144A du US Securities Act, une classe d’obligations catastrophes à échéance de janvier 2024. Cette seconde émission est destinée à couvrir les sociétés d’assurance dommage françaises du Groupe contre les risques de tempête, ainsi que d’autres événements climatiques, frappant notamment la France métropolitaine à partir du 1er janvier 2020.

La couverture, entièrement collatéralisée, fonctionne « par événement », ce qui signifie qu’elle est déclenchée lorsque le coût pour Covéa d’un événement climatique couvert par le cat bond dépasse un seuil déterminé.

Avec Hexagon II Re, Covéa renforce sa présence sur le marché des émissions d’obligations catastrophes hors US.

Lire le communiqué de presse de Willis Towers Watson

Lire le communiqué de presse de Covéa

Consulter la notice d'information

Et aussi sur Twitter