Vulnérabilité et protection juridique des proches : les résultats du Baromètre 2021 France TUTELLE, en partenariat avec Covéa

06/10/2021

À l’occasion de la journée nationale des aidants, l’association France TUTELLE, en partenariat avec le groupe Covea (MAAF, MMA, GMF), présente la deuxième édition de son baromètre, « Regard(s) des Français sur la vulnérabilité et la protection juridique de leurs proches ».

En 2019, le baromètre France TUTELLE interrogeait pour la première fois les Français sur leurs connaissances en matière de protection juridique et sur leurs attitudes face à l’anticipation de leur propre vulnérabilité ou celle d’un proche.

Qu’en est-il deux ans plus tard ? Comment le grand public et les aidants familiaux appréhendent-ils désormais ces situations de vulnérabilité ?

Selon les résultats d’une enquête menée auprès de plus de 1 000 personnes*, ils sont aujourd’hui trois fois plus nombreux à savoir qu’ils peuvent bénéficier d’un statut d’aidant familial, même si seuls 12 % des aidants déclarent en bénéficier.

Autre évolution majeure, le niveau de connaissance des dispositifs en matière de protection juridique progresse significativement, qu’il s’agisse de la procuration (73 % déclarent connaître ce dispositif en 2021, contre 60 % en 2019) ou de la personne de confiance (50 % en 2021 contre 38 % en 2019).

Des résultats forcément impactés par la crise sanitaire, puisque 45 % des Français interrogés déclarent qu’elle a joué un rôle sur leur perception de la vulnérabilité. Que ce soit pour eux-mêmes ou pour un proche, ils sont désormais près d’un tiers à affirmer se sentir concernés par la vulnérabilité, soit 19 % de plus qu’en 2019.

Pour Laetitia Fontecave, Directrice de l’association France TUTELLE,« notre baromètre 2021 posait l’hypothèse de départ qu’en seulement deux ans les Français, sensibilisés par la loi de 2019 favorisant la reconnaissance des proches aidants et exposés aux effets de la crise sanitaire, seraient dotés d’une meilleure connaissance et d’une capacité renforcée à se projeter et anticiper la vulnérabilité. Le pari est réussi. Pour autant, sauter personnellement le pas vers une projection concrète des conséquences de cette vulnérabilité et prendre des dispositions pour les anticiper restent une étape difficile. La solution pour les y aider ? Ce sont les Français qui nous le disent : plus d’informations et de conseils, ce pour quoi l’association France TUTELLE œuvre quotidiennement. »

Pour Geoffroy Brossier, Directeur commercial, marketing et Offres Vie de Covéa,« cette 2ème édition du baromètre renforce le soutien que le groupe Covéa porte au sujet de la protection des familles et de la vulnérabilité à travers ses 3 sociétés Vie (MAAF Vie, MMA Vie, GMF Vie). Ce partenariat de Mécénat, avec l’association France TUTELLE, que nous menons depuis 2018, s’inscrit pleinement dans nos valeurs mutualistes et montre l’implication du Groupe sur des enjeux sociétaux majeurs. »

*Enquête menée par l’Institut d’Études OPSIO en mai 2021 sur un échantillon de 1 005 personnes avec le soutien de Covéa Partenaire Mécène de l’association France TUTELLE.

Lire le communiqué de presse :

Baromètre 2021 France TUTELLE en partenariat avec Covéa : le regard des français sur la vulnérabilité

.pdf | 218 Ko

Télécharger