Covéa Immobilier s’engage pour le réemploi des matériaux de construction

29/04/2021

Parce qu’un déchet évité vaut mieux qu’un déchet recyclé, le réemploi de matériaux de construction est un levier important pour réduire l’impact carbone du secteur du bâtiment. Covéa Immobilier s’est donc associé au Booster du réemploi et s’engage sur plusieurs de ses projets pour le développement de cette pratique vertueuse.

L’industrie du BTP produit chaque année 42 millions de tonnes de déchets et gravats, soit trois fois plus que les ordures ménagères.

Si une part croissante de ces déchets est recyclée, moins de 1 % d’entre eux sont “réemployés”, c’est-à-dire réutilisés en étant pas ou très peu transformés.

Le Booster du réemploi

Lancé en septembre dernier, le Booster du Réemploi est une initiative qui regroupe des acteurs importants du secteur du bâtiment autour d’une triple ambition :

  • Accompagner les maîtres d’ouvrage et les concepteurs à prescrire du réemploi en facilitant les échanges avec toutes les parties prenantes ;
  • Créer une dynamique collective positive et incitative en utilisant la force d’un groupe de donneurs d’ordre influents afin de massifier le marché du réemploi ;
  • Rendre visible la demande de réemploi via une plateforme accessible en ligne et calculer le bénéfice carbone et environnemental associé.

Le rôle de Covéa Immobilier

Engagé dans une démarche d'amélioration de la performance environnementale de ses parcs de placement et d'exploitation, Covéa Immobilier s’associe à cette démarche et a sélectionné cinq projets pour explorer de nouvelles voix pour le réemploi :

  • La construction d’un bâtiment de logement neuf de 480 m² dans le 12ème arrondissement de Paris, pour la partie sanitaire ;
  • La réhabilitation d’un immeuble tertiaire des années 30 de 12 000 m² dans le 11ème arrondissement de Paris, pour explorer une piste de réemploi technique ;
  • L'intégration de matériaux et produits de réemploi dans le cahier des charges de rénovation de ses logements parisiens ;
  • La rénovation de salles de formation du site d’exploitation du Mans (1400 m²) ;
  • Le réaménagement de plateaux de relation client en région parisienne (3500 m²).

Des matériaux de réemploi seront recherchés sur des lots aussi divers que les sols, plafonds, cloisons, luminaires et aménagements extérieurs.