Changement climatique : Covéa soutient « Avenir commun durable », une initiative portée par le Collège de France

26/11/2021

Le groupe Covéa devient mécène de l’initiative « Avenir commun durable – environnement, énergie, société », lancée le 17 novembre dernier par des professeurs du Collège de France pour apporter des réponses scientifiques interdisciplinaires aux enjeux du changement climatique et diffuser des données certifiées pour nourrir la réflexion de tous. Parce que comprendre, c’est commencer à agir.

Changement climatique, épuisement des ressources naturelles, appauvrissement de la biodiversité… En réponse à ces risques majeurs, notre siècle a pour devoir d’imaginer des solutions durables pour notre environnement.

C’est le sens de l’engagement du Collège de France, institution unique et originale, à la fois centre de recherche de très haut niveau et lieu ouvert à tous par les enseignements gratuits donnés en son sein.

Un engagement en complète adhérence avec les valeurs mutualistes du groupe Covéa (MAAF, MMA, GMF) qui s’est traduit le 17 novembre dernier par le lancement de l’initiative Avenir commun durable – environnement, énergie, société.

Portée par treize professeurs du Collège de France, cette initiative vise à faire émerger de nouvelles idées technologiques et sociétales et proposer des directions d’actions concrètes et adaptées pour faire face à la réalité du changement climatique.

Développer la recherche pour l’environnement et l’énergie

Quelles seront les technologies du futur pour un environnement sain ? Comment réguler les marchés pour une répartition équitable des richesses et des ressources ? Quelles leçons tirer de l’Histoire ? Quel rôle pour la finance verte ?

En réponse à ces interrogations, Avenir commun durable rassemble des chercheurs de nombreuses disciplines (économie, chimie, mathématiques, histoire, droit…) qui mènent des travaux ambitieux autour des questions environnementales et énergétiques.

Qu’ils soient physiciens, océanologues, chimistes, juristes, économistes, ils étudient notre planète pour mieux la préserver, conçoivent des technologies pour révolutionner l’énergie et pensent une économie et une société plus durables.

Diffuser des données scientifiques certifiées

L’autre ambition majeure de l’initiative Avenir commun durable est de mettre à profit l’excellence scientifique et l’indépendance reconnue du Collège de France pour diffuser largement des données scientifiques certifiées.

Cette base de connaissance doit permettre d’améliorer la compréhension et nourrir la réflexion de tous - jeunes, citoyens, entreprises et décideurs politiques - sans rien occulter des incertitudes et des débats inhérents à la démarche scientifique.

Des colloques thématiques en accès libre seront organisés régulièrement au Collège de France pour faire connaître les avancées des recherches en cours sur les problématiques liées au changement climatique et les solutions possibles pour y faire face.

Ce dispositif s’enrichit également d’une chaire annuelle afin de permettre d’inviter chaque année des chercheurs reconnus et d’apporter un nouvel éclairage scientifique de haut niveau sur ces sujets.

Les jeunes et leur perception de la science en matière d’environnement

À l’occasion du lancement d’Avenir Commun Durable, la Fondation du Collège de France, en collaboration avec Ipsos, a dévoilé les résultats de l’enquête Les jeunes et la science : quelle crédibilité accordent-ils aux scientifiques sur les questions environnementales ?, menée auprès d’un panel de 1 018 jeunes de 18 à 35 ans.

Il ressort de cette étude que près de la moitié des jeunes interrogés (47 %) pense que la réalité du réchauffement climatique n’a pas encore été démontrée scientifiquement.

Une large majorité d’entre eux considère également qu’il est difficile de se faire une opinion sur la gravité des conséquences du réchauffement climatique (67 %) et reconnaît avoir du mal à comprendre les enjeux de la transition énergétique (63 %).

Pourtant, 79 % des personnes ayant répondu à l’étude se disent intéressées par la thématique du réchauffement climatique et 44 % le citent parmi leurs principales préoccupations, en tête devant le pouvoir d’achat (41%).

Des résultats qui démontrent une fois encore la nécessité de proposer une information scientifique rigoureuse à l’ensemble de la population et valident la démarche des professeurs du Collège de France à l’origine de l’initiative Avenir commun durable.

S’engager pour un avenir commun durable

À l’instar du groupe Covéa, chacun, particulier comme entreprise, peut apporter sa contribution à l’initiative Avenir commun durable.

La chaire est abritée au sein de la Fondation du Collège de France, fondation reconnue d’utilité publique engagée aux côtés de la science et du savoir. Depuis 2008, elle soutient la recherche française et son enseignement au Collège de France.

Faire un don